MENU

2000 – Oceanic de Rimouski

 

La Coupe Memorial 2000 a été l’affaire des champions de la LHJMQ, l’Océanic de Rimouski.

Toutefois, les écarts de conduite des Colts de Barrie, champions de la Ligue de l’Ontario (OHL) ont porté ombrage à ce tournoi.

C’était la première fois que la Coupe Memorial se déroulait dans les Maritimes et l’équipe hôte, les Mooseheads de Halifax ont été forcés de prendre une pause de 40 jours à la suite d’une élimination hâtive contre Rimouski en séries éliminatoires.

L’autre équipe présente au tournoi était le Ice de Kootenay, champion de la Ligue de l’Ouest.

Cette année-là, les Colts avaient subi les foudres du bureau de l’OHL à plusieurs reprises. L’équipe avait notamment caché un joueur européen dans la soute à bagages de son autobus pour entrer en sol américain.

Au début du tournoi, les Colts, dirigés par Bill Stewart ont quitté la salle du banquet de l’événement juste avant le début de l’allocution du président de la LCH, David Branch.

Le 20 mai, ils ont également perdu le match d’ouverture contre Halifax, au compte de 5-2.

Kootenay était en action pour les deux parties suivantes, baissant pavillon 3-1 devant Rimouski et 7-1 face à Halifax. Le 23 mai, Rimouski a écrasé Barrie 7-2 et le club ontarien avait alors une fiche de 0-2.

Le 24 mai, le but de Mike Henderson à 5:34 de la deuxième période de prolongation a permis à Barrie de gagner 3-2 contre Kootenay, qui devait donc plier bagage.

Le lendemain, Rimouski a décroché un laissez-passer en finale en défaisant Halifax 5-3, ce qui mettait la table pour un affrontement entre les Mooseheads et les Colts en demi-finale. Barrie a eu le meilleur en l’emportant 6-3, le 27 mai.

Avant la finale, Mike Jefferson des Colts avait piqué le franc-tireur de Rimouski Brad Richards, assurément le meilleur joueur de la LCH, en affirmant au Halifax Chronicle Herald que Richards ne survivrait pas cinq matchs dans l’OHL.

Richards a eu le dernier mot en obtenant deux buts et deux aides dans un triomphe de 6-2 de l’Océanic contre les Colts, remportant la Coupe Memorial et le titre de Joueur par excellence du tournoi.

« Bien sûr que sa déclaration m’a motivé. Quand un gars dit une telle chose, tu te demandes de quoi il parle. J’espérais lui clouer le bec et lui montrer de quel bois je me chauffais », a plus tard confié Richards au Toronto Sun.

L’Oceanic a également profité d’une superbe performance de son gardien de but Sébastien Caron, qui a bloqué 37 rondelles.

« Après le match de championnat, Stewart était introuvable. Les journalistes le cherchaient pour recueillir ses commentaires d’après-match, mais il était parti depuis longtemps », rappelle le vétéran journaliste Terry Doyle.

 

MMC-ct-toc-300x250-fr

plus de nouvelles
Votez Maintenant
Il y a 5 mois
Votez Maintenant
Il y a 5 mois
Votez Maintenant
Il y a 5 mois
Votez Maintenant
Il y a 5 mois
Votez Maintenant
Il y a 5 mois
Votez Maintenant
Il y a 5 mois